L’internet « plus sûr » : utopie, vœu pieu ou fantasme sécuritaire ?

L'internet "plus sûr".

Le numérique est devenu incontournable, l’internet l’est également, seulement, comme les dangers ne sont pas loin, la sûreté est de rigueur. Enfants, jeunes adolescents et adultes, tous sont maintenant connectés sur le net, des simples moteurs de recherches aux réseaux sociaux en passant par les sites de jeux, et tous sont exposés à des risques. Il est plus qu’indispensable de prendre des mesures, d’observer une certaine réserve sur l’utilisation de cette plateforme de communication.

L’internet, une innovation dangereuse ?

Actuellement, cette plateforme se démocratise de plus en plus et les supports sont devenus plus nombreux que smartphones, tablettes et autres peuvent recevoir de la connexion. On ne s’étonne pas de voir presque tout le monde « collé » sur leur appareil et leur téléphone, si les uns en font usage pour leur travail afin de communiquer plus vite, d’autres y vont pour leur plaisir, et c’est cette seconde catégorie qui, souvent, ternit l’image de ce moyen de communication.

Petits, comme grands, sont susceptibles de faire des rencontres malsaines, voire dangereuses, avec de forts risques de tomber sur des pédophiles, de devenir addict de jeux ou de la pornographie, d’être victime d’harcèlement ou de cybercriminalité et autres. Certes, c’est le réseau dans lequel se réfugie des trafiquants, des malfaiteurs et des criminels avec une certaine facilité de « s’incruster » chez les gens via leur compte ou leur mail, mais il y a quelques dispositions qui permettent de « contourner » de ces anicroches.

Le « safer internet », les bons réflexes

On vient de célébrer la « journée mondiale de l’internet plus sûr » il y a quelques jours, pendant laquelle on cherche toujours les meilleurs moyens de préserver sa vie privée et de se protéger de ces mésaventures. La première chose à faire est de bien « personnaliser » ses mots de passe avec 12 caractères auxquels se mélangent chiffre et lettres. On doit savoir également détecter les arnaques en se méfiant des offres trop alléchantes, c’est aussi le cas pour accepter les demandes d’amis sur les réseaux sociaux, n’ajoutez pas n’importe qui dans votre cercle d’amis.

Il est fortement conseillé de « préserver » vos enfants des risques liés à l’usage des toiles, ainsi, pas d’écrans avant 3 ans, les consoles de jeux ne sont pas adaptées aux enfants de moins de 6 ans, pas d’internet avant 9 ans et surtout, accompagnez-les pendant qu’ils « surfent » sur les toiles avant 12 ans, puis mettez des codes de sécurité sur certains sites.

Les erreurs à ne pas faire

Certes, utiliser de l’internet plus sûr peut sembler effectivement « utopique » quand on voit ces jeunes connectés en permanence, mais les parents doivent adopter certaines règles et « éduquer » leurs enfants dans l’usage de ce moyen de communication. Apprenez-les à se méfier de certaines informations qui s’avèreraient être de simples rumeurs, mais de leur côté, dites-leur d’éviter de divulguer des informations trop personnelles comprenant des photos ou des vidéos sur leur compte.

Il est aussi très important de leur apprendre à « filtrer » leurs amis et à savoir dire « non » pour éviter les intrus. Il y a également ces messages « spam » qui vous promettent monts et merveilles avec un simple mail, vous ne devez pas non plus donner les numéros de votre carte bancaire, méfiez-vous-en !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *