La croissance du nombre d’internautes ralentit

Internet, une nouveauté du troisième millénaire qui a modifié à jamais les relations humaines. Allant à l’encontre des frontières physiques et géographiques, Internet a permis au monde de rester connecté à tout moment et à toute heure. Ce caractère instantané du net justifie en partie sa popularité croissante vers la fin des années 90 et le début des années 2000. Cependant, en 2015, la Commission de la large bande a fait état d’un ralentissement de la croissance du nombre d’internautes.

Une augmentation pas si conséquente

Une étude menée par l’Union Internationale des Télécommunications en 2015 sur « La situation du large bande » a révélé que malgré l’augmentation du nombre d’internautes, les chiffres témoignent d’un ralentissement. En effet, en 2014, on a recensé pas moins de 2,9 milliards de personnes ayant une connexion haut débit à domicile. En 2015, ce chiffre est passé à 3,2 milliards de personnes, soit l’équivalent de 43% de la population de la planète. Pour la commission chargée de l’étude, cette augmentation est loin de correspondre aux prévisions établies. Il a été prévu que ce chiffre atteindra les 4 milliards pour l’année 2015, un cap que l’humanité ne pourra passer que vers 2020 selon les prévisions mentionnées dans le rapport de la Commission.

Pour cause : une inégalité mondiale

Il est indéniable que le développement économique d’un pays aura une répercussion sur l’accès aux technologies de la télécommunication de son peuple. Si certains pays ont du mal à s’approvisionner en électricité, Internet constitue un luxe dont le grand public ne peut s’offrir. L’Union Internationale des Télécommunications a fixé des objectifs pour les pays en développement : 40% de leurs natifs doivent avoir accès à Internet pour 2015. Cependant, il existe encore un immense écart entre cet objectif à atteindre et les chiffres réels. En Afrique, en Asie et en Amérique latine, la situation demeure critique. Entre les crises politiques, économiques et sociales, le prix de l’accès à Internet se trouve hors de portée pour la plupart du peuple.

Une petite classification

A la première place des pays les plus avancés par rapport à l’utilisation du large bande : l’Island dont 98,2% de la population a accès à internet. Ce pays est suivi par la Norvège avec une proportion de 96,3% et du Danemark avec 96%.

Cependant, si l’on compte le nombre d’internautes, la Chine continue à tenir la première place. Si les Etats-Unis étaient le deuxième pays qui compte le plus d’internautes dans le monde, ils ont été détrônés par l’Inde en 2015.

Au plus bas de l’échelle, il y a la Birmanie, la Somalie, le Burundi et l’Erythrée. Dans ces pays, la proportion des habitants ayant accès à Internet se trouve au-dessous de 5%. Comme bon nombre de pays en développement, ils ont encore un long chemin à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *