Comment simuler le salaire en portage salarial ?

Comme la formule connaît un certain succès, beaucoup veulent savoir comment fonctionne le salaire en portage salarial. Ce dispositif permet d’évoluer en toute autonomie tout en bénéficiant d’un statut de salarié. En étant un employé, il est du ressort de l’employeur d’informer sur la rémunération, mais pour cette formule, un simulateur permet de calculer les soldes que le porté salarié pourrait toucher.

Le simulateur de salaire pour le portage salarial

La principale appréhension de ceux qui veulent intégrer une société de portage, c’est surtout la question sur le salaire. Il est à noter que le consultant doit remplir ses missions après avoir prospecté ses clients, mais il sera rémunéré par la société de portage qui l’héberge. Sachez également que le salaire dépend surtout du montant de l’honoraire qu’il propose à ses clients, dont le taux minimum est fixé à 300€ par jour. C’est ainsi que la simulation de salaire est accessible sur les sites des sociétés de portage.

Pour pouvoir faire le calcul exact, il y a quelques éléments à considérer, parmi eux les charges sociales, dont la société de portage doit s’acquitter. Les cotisations salariales et patronales permettent au consultant de jouir de diverses prestations sociales. Les frais refacturés, ou frais de mission, se composent de frais kilométriques, de frais d’hébergement et de frais de restauration. Les frais de fonctionnement et les frais de gestion sont aussi à prendre en compte et surtout le chiffre d’affaires qui sert de base au calcul.

Les principes du dispositif sur les revenus

Beaucoup se demandent sur les modalités de rémunération de ce dispositif. Sachez alors que votre salaire dépend de la catégorie dans laquelle vous serez classé : salarié porté junior, salarié porté senior ou en forfait-jour. Il est aussi possible d’optimiser vos revenus avec le plan d’épargne entreprise ou PEE et le plan d’épargne pour la retraite collectif ou PERCO.

Généralement, et c’est ce qui est stipulé dans le contrat, la rémunération doit se faire mensuellement. Le salaire est garanti quand la facturation est bien faite au préalable, le moment du paiement du client ne compromet pas la rémunération. Beaucoup de sociétés de portage vous donnent accès à la consultation de votre compte, accessible en ligne. Il est aussi possible de cumuler les allocations chômage avec ce dispositif.

Une formule transitoire

Le portage salarial a le vent en poupe actuellement, cette formule plaît aux jeunes diplômés, aux cadres et même aux retraités. Beaucoup sont séduits par sa formule à mi-chemin entre l’auto-entreprenariat et le salariat. Parmi les différents statuts qui gèrent l’entreprenariat, le régime d’un porté salarié est le plus avantageux pour profiter d’une certaine latitude dans les missions mais également d’une sécurité en rémunération, à part les avantages rattachés au statut de salarié : formation, cotisation et autres.

Plusieurs statuts juridiques sont accessibles, entre autres EURL ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (SARL unipersonnelle), SA ou société anonyme, SAS ou société par actions simplifiée, SNC ou société en nom collectif et SASU ou société par actions simplifiée unipersonnelle. Si la SARL ou société à responsabilité limitée est la plus répandue, EIRL ou entrepreneur individuel à responsabilité limitée est la plus appropriée pour l’auto-entreprenariat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *